AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mémoires d'un nouveau né

Aller en bas 
AuteurMessage
NeHoSa
nouveau
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Mémoires d'un nouveau né   Ven 22 Sep - 10:49

Bon, je n'avais encore rien posté de personnel sur ce forum, en partie parce que mes seuls écrits (pas trop longs) sont mes chansons et que j'ai du mal à les enregistrer comme je le souhaiterais vraiment. J'aimerais en plus éviter de poster les paroles comme si c'était de simples poèmes.
Mais là, j'ai quelque chose qui peut aller. Ce n'est pas une chanson, ou un poème, mais un roman. Mais celui-ci est sous la forme d'un journal personnel, ce qui permet de montrer des extraits plus courts. J'ai écris ce passage hier, d'où la date du 21, mais je la changerai sûrement pour garder une certaine logique au fil de mon histoire (il y en a une, qui passe d'un style réaliste vers un coté un peu plus Lynchien ou Cronenbergien ^^').

Cet extrait est un peu spécial, mais il est là pour montrer un peu l'état d'esprit du narrateur et personnage central. Dans de prochains extraits, il fera part de certaines discussions qu'il a eu avec son entourage (même si forcément, il y en aura peu). J'attends vos impressions ^^


Jeudi 21 septembre

Ce matin, je me suis réveillé en trompe la mort. L’esprit confus, j’ai vainement essayé de me rappeler ce qui s’était passé la veille. Quel étrange sentiment que celui de ne pas parvenir à poser des mots sur des images et des sensations pourtant si présentes en nous… La réalité, les rêves, les cauchemars, les hallucinations, les morts, les vivants et tout ce qui peut prêter à confusion, tout cela semblait se mêler pour s’élever d’une seule et même voix. Une croche de stress, une blanche de lassitude, une pause… Une pause pour mieux se relancer juste après. La nuit aurait dû me procurer cet instant de félicité qui précède toujours la tourmente, mais cela n’a pas été le cas. J’avais laissé la lumière allumée dans l’espoir sans doute de parer à tout imprévu. Mais le noir n’y est pour rien. Il ne fait que nous maintenir un peu plus dans cette ignorance terrifiante, mais n’en est aucunement responsable.

J’ai en mémoire cet instant
Si court et pourtant si marquant,
Qui une seconde a fait de moi,
Un fou aux allures de roi.


Tout paraît pourtant si limpide et si essentiel à la fois. Le doute n’a pas sa place dans ces moments-là. Prendre ce cadre, le décrocher du mur pour aller le poser sur cette table quelques mètres plus loin… Une action anodine qui n’a de sens que durant ces brèves secondes. Qu’adviendrait-il si ces dernières venaient à se prolonger ?
L’inconscience est synonyme de démence. Parce qu’il faut être sain d’esprit pour douter qu’on le soit. Les rêves en sont la preuve la plus flagrante. Ils sont le reflet de notre folie. Coupés de la réalité, nous ne remettons jamais en cause leurs véracités. Car le fait même d’y penser nous en priverait aussitôt.
J’ai oublié cet instant de raison qui m’avait autrefois poussé à détacher ce cadre, comme j’ai oublié la forme élancée qui s’est penchée sur moi la nuit dernière. Seule la peur reste… la peur et le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plumpaiok
Dague


Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Mémoires d'un nouveau né   Sam 23 Sep - 10:31

...
je suis curieux de voir ce que ça donne inséré dans le roman, et ce que donne tout le reste. Si tu as déjà quelques fichiers de tapés, j'y jetterais volontier un coup d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NeHoSa
nouveau
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Mémoires d'un nouveau né   Sam 23 Sep - 11:34

Ce n'est pas une partie de journal à insérer dans le roman, mais à l'image de "La nausée" de Jean Paul Sartre (toutes proportions gardées bien sûr ^^), le journal EST le roman et il se limitera uniquement à ça. C'est un peu le même principe que "Le projet Blair Witch" pour le cinéma, qui ne montrait que le reportage qu'avait tourné les trois étudiants et rien d'autre. Ca donne un point de vue différent.

Par contre, je dois t'avouer n'avoir encore rien de probant à te proposer, tout simplement parce que j'ai récemment décidé de raconter cette histoire de cette façon. Cette dernière me trotte dans la tête depuis pas mal de temps et j'avais commencé à l'écrire de façon plus "classique" comme un roman de Zola ou de Balzac. Mais je n'arrivais pas à produire l'effet voulu. Parce que ce n'est pas un roman naturaliste, il y a un coté bizarre difficile à retranscrire de cette manière.

Je me demande ce que tu as pu comprendre de cet extrait. As-tu compris à quoi le narrateur faisait allusion ? Ca n'a rien de paroles sans queue ni tête balancées là simplement pour faire joli, cela doit raconter quelque chose de particulier (qui a forcément déjà dû arriver à chacun de nous). Tout ne sera pas comme ça, mais cet "évènement" reviendra régulièrement sous la forme d'un leitmotiv en quelque sorte.

Voilà... J'essaierai de poster régulièrement ces compte-rendus de journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plumpaiok
Dague


Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 28/08/2006

MessageSujet: Re: Mémoires d'un nouveau né   Sam 23 Sep - 20:49

Ca ne m'a pas sauté à l'esprit aux deux premières lectures, mais j'avoue ne pas avoir encore lu avec attention. Dans l'immédiat, je n'ai pas la tête reposée, ce sera pour plus tard.
Peut-être aussi ce que tu racontes, et l'état dans lequel est le personnage, me sont un souvenir trop lointain pour que les symptômes ainsi décrits me remémorent cet état.

Si c'est le cas, ton texte reste très hermétique, accessible uniquement à ceux qui sont dans cet état ou peu s'en faut, et qui peuvent ainsi se reconnaître. Essai nombriliste.
Si le but est de remémorer, faire partager, donner accès à cet état aux personnes qui en furent ou en sont loin, le processus serait peut-être à affiner, si tu veux atteindre les moins réceptifs.

Ou peut-être ai-je juste besoin de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mémoires d'un nouveau né   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mémoires d'un nouveau né
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Nouveau site : le chineur.com
» Nouveau objectif Sigma 200-500 f/2.8 EX DG
» Mémoires de nos pères / Lettres d'Iwo Jima
» Nouveau Capitaine-Commandant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poign'Art :: Le Poign'Art :: Poésie et littérature-
Sauter vers: